Production MY Arts inc.

DES IDÉES CRÉATRICES NOS MAINS D'ARTISTES LES PRODUITS MY ARTS ENGLISH   *

 

 

Accueil Galeries Arts en profondeur › Peintures orientalistes

 

 

Services MY Arts

 

Produits MY Arts

 

Galeries MY Arts Galeries MY Arts

 

 
     ²    

 

 

 

ORIENTALISME

 

 

 

²

 

 

 

 

 

   

Le massage

Édouard Bernard Debat-Ponsant,

français (1847 - 1913)

 

Émile Lecomte-Vernet,

français (1821-1900)

 

Belle Esclave (détail) - 1870

Henri Adrien Tanoux,

français (1865 - 1923)

 

Exécution (détail) - 1870

Henri Regnault,

français (1843 - 1871)

 

Bauernfeind - Lamentation des fidèles au Mur de Lamentation à Jérusalem (détail) - 1890

Gustav Bauernfeind,

allemand (1848-1904) 

 

Jean-Léon Gérome - Le negociant de peaux, Caire (détail) - 1869

Jean-Léon Gérome,

français (1824 - 1904)

 

²

 

Pandore (détail) - 1882

JULES JOSEPH LEFEBVRE,

français (1836 - 1911)

 

Pélerinage à la Mecque

léon belly,

français (1827-1877)

  

Ludwig Deutsch,

Autrichien (1855-1935) 

 

Odalisque, Mariano Fortuny, 1861

Mariano Fortuny,

espagnol (1838-1874) 

 

Bourguereau - Retour du printemps (détail) - 1886

William bouguereau,

français (1825 - 1905)

 

Safia

William Clark Wontneru,

anglais (1857 - 1930)

 

²

 

 

 

 

Orientalisme

 

L'orientalisme est un phénomène culturel qui s'est principalement développé au cours du XIXe siècle.  Il débute vers la fin de l'Ancien Régime monarchique français et se termine avec le déclin de l'Empire britannique. Il touche plusieurs domaines dont la peinture.

La peinture orientaliste est carac- térisée par une recherche de l'orient mythique, combinée au désir d'évasion imaginaire en des lieux lointains, d'abord helléni- ques, ensuite islamiques, turcs et arabes, et finalement indien, chinois et japonais.

L'orientalisme en peinture n'est donc ni une école, ni un mouvement. Il ne se définit pas non plus, par un seul style. Pour certains des grands artistes, tels qu’Ingres et Delacroix, il s'agit d'un simple prétexte au dévelop-pement de leur processus de création. Leurs œuvres transcen-dent la mode passagère et la tendance artistique en vogue. Ingres le fait par ses nus, alors que son rival, Delacroix, par son esprit romantique.

De nos jours, les œuvres orientalistes tapissent les murs des musées. Elles ne soulèvent  plus guère de passion et d'engouement. Si la peinture orientaliste suscite encore l’intérêt de quelques amateurs avérés ou d'investisseurs fortunés prêts à débourser des millions pour les acquérir, elle n'est considérée que comme un simple reflet sociologique, comme des bribes d'image des moeurs du passé.

Ces oeuvres s’estompent de la mémoire collective, se réactuali- sent parfois au gré des événe- ments circonstanciels qui font les grands titres des journaux: vol, vente aux enchères ou exposition commémorative.  Ceux-ci nous permettent alors de constater la qualité picturale indéniablement remarquable de ces œuvres et l'habileté de ces peintres à représenter la nature — un signe que, peut-être, un objet d'art fait avec rigueur et éthique, même parfois sans génie, survit à l'oubli, mais encore pour combien de temps?

 

 



 


[
A propos de nous ]
[
Plan du site ] - [ Haut de la page ]
 

 

  Tous droits réservés © 2006 Production MY Arts inc.